Documentaire de Jan Schmidt-garre (Allemagne – 2013 – 1h45)

 

– Film proposé en Version Originale Sous-Titrée


YOGA_AFFICHE_DDP.inddLe yoga moderne, celui qui est pratiqué quotidiennement par des dizaines de millions de personnes à travers le monde, descend directement du dieu Shiva selon la tradition indienne. Historiquement cependant, une des formes modernes du yoga remonterai au début du vingtième siècle sous l’inspiration d’un érudit indien T. Krishnamacharya (1890-1989).

C’est cette histoire beaucoup moins connue que raconte ce film. Nous découvrons ici la vie et les enseignements de Krishnamacharya à travers les yeux du réalisateur Jan Schmidt-garre, parti en quête des origines du courant de yoga le plus pratiqué au monde. Son voyage le mène des célèbres étudiants et parents de Krishnamacharya à la source du yoga moderne, le palais du Maharaja de Mysore. Il y découvre les différents styles et méthodes d’enseignement des maîtres yogis.

Ce documentaire et composé tout à la fois d’images d’archives très rares et de magnifiques reconstitutions.

 

 

Critique « aVoir-aLire.com »

Spécialiste de musique classique à laquelle il a déjà consacré plusieurs documentaires, le réalisateur allemand Jan Schmidt-Garre s’éloigne pour la première fois de son domaine de prédilection pour s’intéresser de près aux origines du yoga moderne, discipline qu’il pratique lui-même assidument depuis des années. L’occasion pour lui de partir en Inde à la recherche des grands maîtres de cet art qui concilie maîtrise du souffle, coordination parfaite des mouvements du corps et contrôle absolu de la pensée. Le spectateur est donc convié à suivre le voyage géographique et intérieur du réalisateur en quête d’explications sur la naissance de cette activité pratiquée aujourd’hui par plusieurs dizaines de millions de personnes dans le monde.

Si le documentaire est souvent maladroit sur le plan formel – le cinéaste ne fait visiblement aucun effort pour rendre son périple esthétiquement valable, sans doute pour échapper à l’exotisme et à l’effet carte postale – il parvient à nous éclairer de manière intéressante sur le passé trouble d’une discipline pas si ancienne. Effectivement, le yoga tel que pratiqué de nos jours, est né sous l’impulsion d’un seul homme nommé T. Krishnamacharya (1890-1989). Celui-ci s’est inspiré de textes anciens pour la plupart philosophiques pour les transcrire de manière physique. L’homme au service du Maharaja de Mysore tente donc de concilier une dimension spirituelle, religieuse et physique. Finalement, cette discipline, réservée aux castes supérieures, a connu un véritable engouement, notamment en Occident où la dimension religieuse a été largement édulcorée, voire éliminée, au profit d’une alliance parfaite entre le corps et l’esprit. Il est d’ailleurs significatif de constater que les cours de yoga, même en Inde, sont essentiellement suivis par des occidentaux et non pas des indiens.

Le réalisateur Jan Schmidt-Garre a le mérite d’interroger les membres de la famille du fondateur, ainsi que ses disciples qui dressent le portrait d’un homme austère et sévère ayant dévoué l’intégralité de son existence à la reconnaissance de son art. Il nous propose également des documents très rares datant des années 20-30 qui viennent soutenir sa démonstration historique. On peut par contre lui reprocher de ne pas avoir assez insisté sur l’histoire originelle du yoga et sur sa dimension spirituelle. En lieu et place, il nous propose des séances de posture qui ne parleront guère qu’aux initiés. Tous ceux qui pratiquent cette discipline seront donc ravis de découvrir un documentaire qui lui est consacrée, sans prosélytisme ni volonté de convertir les néophytes. Pas sûr d’ailleurs que ces derniers soient vraiment conviés à la fête.

 

Pricing table with id of "souffle" is not defined.