Film de Felix Herngren (Suède – 2013 – 1h54) avec Robert Gustafsson, Iwar Wiklander, David Wiberg…

 

Le vieux qui... affiche uneVersion Originale Sous-Titrée

Opération à 4 euros pour tous

Le jour de son 100ème anniversaire, un homme s’échappe de sa maison de retraite pour une cavale rocambolesque, certain qu’il n’est pas trop tard pour tout recommencer à zéro. Débute alors une aventure inattendue et hilarante aux côtés d’un escroc, d’un vendeur de hot-dogs, d’une rousse et d’un éléphant…

 

 

Critique “Le Parisien”

Jusqu’ici, il y avait matière à un sympathique polar burlesque. Sauf que la trame du « Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire », premier roman phénomène d’un journaliste suédois, Jonas Johansson, jusqu’alors inconnu au bataillon (Presses de la Cité), repose aussi sur la vie agitée d’Allan.
Expert en dynamite — la toute première scène, qui voit vengée la mort du chat Molotov, donne le ton — ce Candide a également passé sa vie à croiser, conseiller, dépanner, éclairer ou sauver les grands de ce monde, d’Einstein à Staline.Derrière chaque soubresaut de la planète, chaque changement de régime, chaque révolution, chaque éternuement nucléaire, il y a eu Allan. Il a mis son grain de sel, versé sa pincée de poudre.

Il fallait un sacré toupet, sinon une bonne dose d’inconscience, pour porter à l’écran ce livre tourbillonnesque qui égrène en rafale son chapelet de situations et de personnages, avec éléphant en prime. Ce dernier saura d’ailleurs peser de tout son poids dans l’intrigue.

L”acteur Robert Gustafsson promène, comme une danseuse ferait des pointes, son air de génie délicieusement dépassé par les événements. Bref, on voulait un film détonant ? Le voilà.

 

Pricing table with id of "vieux" is not defined.